Interview Olivier Mignot : le développement à l’international en franchise

Pour toute enseigne, un développement à l’international, quelle que soit l’échéance envisagée, doit s’anticiper.

« Le marché national est tendu. A moyen terme, cela deviendra une obligation pour toute enseigne de diversifier son risque et de chercher à conquérir de nouveaux territoires. Or, aujourd’hui, le développement à l’international n’est pas anticipé par les réseaux de franchise. Il se résume trop souvent à une stratégie d’opportunité, en fonction de sollicitation d’investisseurs implantés localement. Dans ce cas, l’enseigne ne maîtrise pas la négociation, toute erreur s’avèrera extrêmement couteuse, pouvant même jusqu’à déstabiliser le modèle économique en France.

ll est donc primordial, pour tout réseau de franchise, d’étudier la désirabilité et la faisabilité de son concept dans les différents pays qui l’intéressent, c’est-à-dire d’établir une cartographie indiquant aussi bien le potentiel de marché que les difficultés techniques à développer l’enseigne. Par exemple, dans le secteur des services à personne, l’Italie sera une cible intéressante, car sa population est vieillissante. Au contraire d’un pays comme la Tunisie a priori peu appétante à l’offre. Autre exemple : en Russie, il faut sécuriser le volet financier, que ce soit sur la volatilité de la devise, la capacité à financer localement et à appréhender le risque de contrepartie. A ce titre une garantie à première demande est vivement conseillée. Cette cartographie, adaptée selon l’enseigne, peut proposer une stratégie de développement progressive en plusieurs modules : exportation des produits avec la distribution seule, exportation du concept avec implantation du concept, avec ou sans création d’une unité de production locale. Cette stratégie permet d’apporter une réponse immédiate réfléchie à toute sollicitation », explique Olivier Mignot, consultant associé de Franchise Management.

Pour en savoir plus sur la mise en œuvre opérationnelle d’un concept à l’international :
Voir la vidéo tournée au Salon des Entrepreneurs de Lyon.

Les émirats Arabes Unis présentent actuellement d’importantes opportunités de business.

« L’objectif du pays est de diversifier les sources de revenus afin d’alléger le risque lié à l’industrie du pétrole, qui représente 90% du Produit Intérieur Brut, afin de ramener la part de ce secteur à 10% dans dix ans. Leur atout, bénéficier d’énormes moyens financiers mais il convient de comprendre les règles du jeu », souligne Olivier Mignot.

Pour en savoir plus sur les relais de croissance offerts par la prospérité des émirats Arabes Unis :
Lire l’article Les Emirats, un terre d’opportunité pour les franchiseurs.