Actus

Comment bien choisir sa franchise ?

1. Choisir c’est avant tout bien se connaître.

Même si la franchise apporte de solides garanties sur la viabilité du projet, il ne faut jamais perdre de vue qu’être franchisé, c’est être un entrepreneur indépendant.
L’entrepreneur est une personne physique qui prend le risque de réunir des capitaux et des Hommes et qui a pour but de réaliser un certain nombre d’objectifs économiques.
L’entrepreneur en réseau doit en plus être ambassadeur d’une marque et d’un projet commun avec des droits et des devoirs au service du collectif.

2. Une fois validé mon profil d’entrepreneur faut-il choisir une franchise originale et quels sont les concepts tendances ?

Cette question revient très souvent dans les discussions avec les candidats à la franchise.

Il convient de rappeler que l’originalité n’est pas un signe distinctif de la franchise. La franchise c’est une marque, un savoir-faire et une assistance. Plus que l’originalité, il est important d’évaluer de manière factuelle la qualité de ses 3 éléments.

Sur les tendances, la franchise n’échappe pas aux phénomènes de mode. Les cycles s’enchaînent à une vitesse surprenante. Après les énergies renouvelables, la cigarette électronique, les sushis et les burgers on voit fleurir lors du salon de la franchise les nouvelles tendances comme la crêpe …

Cependant, il nous semble fondamental de se rappeler que la franchise est une course de fond et que la durée moyenne de la relation entre un franchisé et un franchiseur est supérieure à 10 ans.

De fait, il est essentiel de prendre du recul et choisir le bon projet, il faut se poser à minima 2 questions :

1. Le concept aura-t-il encore du sens dans 10 ans ?
2. Mon franchiseur a-t-il la capacité de porter une vision ambitieuse et accompagner les changements de plus en plus rapide de l’environnement économique et social ?

Enfin choisir c’est aussi savoir renoncer.

Renoncer si l’on a un doute sur les savoir-être au sein du réseau. Pour bien jouer en équipe, il faut prendre du plaisir et vérifier que les conditions de la confiance sont bien là.
Enfin, renoncer c’est aussi savoir dire non à un projet trop lourd financièrement. Il n’y a rien de pire que consacrer son temps à négocier son découvert avec son banquier au lieu de se consacrer à son commerce car on a visé trop juste.

4. Choisir c’est affirmer son Everest et bien se préparer.

Pour conclure, pour réussir un réseau, il faut que le franchisé intègre, tout comme l’a fait son franchiseur, que la réussite, c’est 10% de chance, 10% de talent et 80% de préparation.

Comment bien se préparer pour devenir franchisé ?

1. Faire son profil RH pour bien se connaitre (Exemple de solution : central test : www.centraltest.fr)

2. Se former sur les fondamentaux de la franchise via la fédération française de la franchise ou lors de conférences sur les salons de la franchise de Paris ou Lyon

3. Evaluer avec son banquier sa capacité d’investissement

4. Sélectionner les enseignes cibles via les sites comme Toute la franchise ou l’Observatoire de la franchise

5. Etudier avec attention le DIP et vérifier sur le terrain la cohérence des informations communiquées. Article sur le sujet : ici

 

Pour aller plus loin : Qu’est-ce qu’un DIP ?

Le DIP joue un rôle majeur dans la décision d’un candidat. Il est le principal support utilisé pour étudier la faisabilité d’un projet. Il doit permettre au candidat de prendre sa décision en toute connaissance de cause.

Sur les 10 derniers réseaux audités par Franchise Management (toutes tailles confondues) à l’aide du Diagnostic Performance Réseau ®, la moyenne des DIP audités est de … 53%.

Au sujet de l'auteur ...

Inscription à la Newsletter